« La BRED affiche une santé de fer » publié sur Wansquare.com le 6 mars 2015

La BRED affiche une santé de fer

Si BPCE et Natixis viennent de présenter de belles performances au titre de 2014, la BRED est, elle aussi, en très grande forme. Un PNB en hausse de 6%, hors exceptionnel, un profit net en progrès de 9,7%: son patron Olivier Klein pousse les feux pour confirmer ce rythme en 2015.

Belle moisson de résultats aussi pour la BRED, la plus importante banque populaire du Groupe BPCE. Après la publication des performances du groupe ainsi que de celles de Natixis, il y a quinze jours, on connaît aujourd’hui celles de l’établissement dirigé par Olivier Klein. Au menu, une hausse du PNB global à 972,3 millions d’euros (+1,8%) qui s’affiche même en progression de 6% hors exceptionnel. 2013 avait effectivement bénéficié d’éléments non récurrents, comme la cession de participations minoritaires dans plusieurs banques australiennes. La progression du PNB du réseau d’agences atteint même 5%, comme celui de la banque de grande clientèle. Le PNB de ses filiales bancaires à l’étranger croît quant à lui de 15%. Le résultat brut d’exploitation s’est inscrit à 357,7 millions d’euros (+5%) et le profit net à 200 millions d’euros (+9,7%). Le coût du risque est, lui, orienté à la baisse avec un total de 67,8 millions d’euros contre 80,9 millions d’euros un an plus tôt.

2014 a surtout permis de conforter certains pans de son activité. Du côté des crédits, les encours ont progressé de 800 millions d’euros sur douze mois (+7 %) pour s’établir à 13,9 milliards d’euros. En dépit d’un marché immobilier atone, la croissance de 9,5 % des encours de prêts à l’habitat a parallèlement bénéficié de la relance de la production amorcée en fin d’année 2013.

L’an passé, la BRED s’est à nouveau employée à financer des initiatives régionales. Les encours de crédits accordés aux particuliers se sont établis à 5,6 milliards d’euros et ceux pour les professionnels et entreprises locales ont totalisé 1,6 milliard. A noter que La BRED participe, par ailleurs à diverses initiatives assez originales : elle a notamment noué un partenariat avec la Fondation HEC pour faciliter le financement des études des élèves boursiers à qui elle propose un prêt à 0%, sans caution parentale, pour financer le complément des frais de scolarité et l’hébergement sur le campus. Par ailleurs, la banque et le réseau des Femmes Business Angels ont signé un accord pour aider les jeunes entreprises à se développer. Cette collaboration vise à aider les porteurs de projets dans la création ou le développement de leur entreprise. Une fois la levée de fonds terminée, la BRED reçoit les créateurs et détermine avec eux leurs futures relations.

En 2015, la banque souhaite poursuivre sur cette lancée en renforçant encore ses performances au sein de son réseau tout en mettant l’accent sur les initiatives digitales de manière à rendre plus pratique et plus efficace la relation client. Détail qui a son importance : la banque a récemment abouti à la signature d’un accord sur les salaires, signé à l’unanimité par les organisations syndicales, soit une gageure dans le monde bancaire. De quoi donner confiance aux équipes de la BRED.

Pascale Besses-Boumard

L’article sur Wansquare.com

Cet article, publié dans La BRED, une banque engagée dans la modernité, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s