Inauguration de la BRED Cambodge, ça y est le ruban est coupé!

cambodge

A l’occasion de l’inauguration de la BRED Cambodge, lepetitjournal.com a rencontré Olivier Klein, Directeur de la BRED, et Guillaume Perdon, Directeur Cambodge pour une interview exclusive. L’arrivée de la BRED devrait représenter une vraie valeur ajoutée pour les français installés au Cambodge.

Lepetitjournal.com : Pourquoi avoir choisi le Cambodge et surtout pourquoi aujourd’hui ? Pourquoi la BRED ne s’est-elle pas implantée il y a 5 ou 10 ans ? Je sais qu’il y a eu une première expérience concluante au Laos.

Olivier Klein : Nous avons commencé au Laos un peu par hasard. Nous avons fait nos expériences, nous nous sommes développés, ça a bien marché. Nous avions investi dans ACLEDA avec laquelle nous entretenons d’excellents rapports et dont nous sommes toujours actionnaires au Cambodge. Nous avons également réalisé l’importance de se développer dans plusieurs pays. Beaucoup d’entreprises de nos clients sont implantées internationalement. Il était intéressant de les suivre, en plus elles nous le demandaient. Le très fort taux de croissance du Cambodge et l’ouverture de l’ASEAN donnaient encore plus de sens et de profondeur à ce projet. Nous avons commencé dans le sud-est asiatique il y a 7 ans et pas à pas nous continuons à nous développer. Nous avions déjà décidé de nous implanter au Cambodge en 2014. Ensuite il a fallu prendre le temps de discuter de la licence, de choisir l’investissement, de développer tout ce qui devait être développé. Créer une banque prend du temps, il y a une réglementation et une régulation qui est extrêmement lourde.

Lepetitjournal.com : Au Cambodge, y-a-t-il une réglementation un peu plus lourde qu’ailleurs ?

Olivier Klein : Non pas plus lourde, il faut bien sûr respecter la réglementation locale mais aussi la totalité de la réglementation européenne qui a des standards très élevés. Nous sommes obligés d’appliquer ces mêmes standards partout ce qui se révèle être un atout. Au Cambodge, il y a déjà beaucoup de banques mais très peu de banques occidentales. Nous sommes, d’ailleurs, la seule banque française et la seule banque européenne à nous installer. Cela nous donne l’occasion de faire de ces standards élevés, une vraie opportunité et non une contrainte et nous donne également des perspectives pour les crédits ainsi qu’un côté particulièrement attractif pour les dépôts d’argent car nous sommes un organisme très sûr. Nous espérons que cela nous permettent de nous différencier.

Lepetitjournal.com : Comment expliquer l’absence de banques européennes avant que la BRED ne s’installe. Cela veut-il dire que le Cambodge est un marché qui n’intéresse pas ?

Olivier Klein : Il y avait en 2001 le Crédit Agricole Indosuez. Historiquement, Indosuez c’était l’Indochine. Des perturbations politiques antérieures ont eu pour conséquence le départ de ces banques qui s’étaient implantées dans la région ou dans les pays voisins. Ces mêmes pays qui sont en train de s’ouvrir de façon remarquable. Il était, d’après nous, temps de revenir plus particulièrement grâce à cette ouverture de l’ASEAN, sa stabilité et son fort taux de croissance.

Lepetitjournal.com : Est-ce que ce mouvement va vous porter vers d’autres pays de l’ASEAN ? Avez-vous d’autres perspectives de développement ?

Olivier Klein : Nous sommes intéressés par le Myanmar. Pour l’instant nous nous intéressons surtout aux régions autour du Mékong. Nous avons l’espoir de travailler là-bas malgré une réglementation très contraignante pour les banques étrangères. Il y a deux ans, j’avais déjà ouvert un bureau de représentation à Rangoon qui nous permet d’accompagner quelques clients et d’étudier toutes les possibilités qui peuvent s’offrir pour une banque comme la nôtre.

Lepetitjournal.com : Guillaume Perdon, vous disiez dans votre discours que vous développiez plusieurs branches au Cambodge ?

Guillaume Perdon : Entre 15 et 20, un nombre qui sera affiné en fonction de ce que l’on découvrira en ouvrant les premières. Dans tous les cas nous commencerons par Phnom Penh. Il y en aura environ 5 au total dans la capitale. Trois devraient être ouvertes d’ici le troisième trimestre 2017. Dans le courant du mois de mars nous allons monter en puissance et il est important de finaliser la mise en route du siège avant d’ouvrir d’autres agences. Puis, nous en ouvrirons dans les principales provinces du pays comme Siem Reap qui est une ville très touristique, qui compte de nombreux hôtels et restaurants. Nous savons que nous arriverons rapidement à une part de marché sur ce type de clientèle car nous avons une certaine expérience en ce qui concerne ces domaines d’activités que ce soit la restauration, l’hôtellerie, le financement mais aussi le « process » des paiements internationaux électroniques. Nous prévoyons aussi de nous implanter à Battambang et Sihanoukville.

Olivier Klein : Une quinzaine d’agences seront opérationnelles d’ici 3 ans.

Lepetitjournal.com : Combien de salariés y-a-t-il au Cambodge ?

Guillaume Perdon : Pour l’instant, nous arrivons à 80 personnes, ce qui est largement suffisant pour opérer sereinement. Les effectifs vont augmenter principalement à partir du moment où nous allons ouvrir des agences. Le fait d’en ouvrir de plus en plus augmentera aussi le nombre d’opérations internes au sein du siège, nous aurons donc besoin de plus de salariés.

Lepetitjournal.com : Il est donc possible d’ouvrir un compte dès maintenant?

Guillaume Perdon : Oui tout à fait. Jusqu’au 15 mars, il va encore y avoir quelques étapes à franchir. Nous avons reçu la licence bancaire le 10 janvier ce qui nous a permis d’enclencher différents aspects administratifs pour, dès à présent, pouvoir ouvrir des comptes, prendre des dépôts et débloquer des crédits. Nous avons déjà commencé à étudier des dossiers de crédits en amont notamment sur des PME qui sont pour l’instant principalement locales. Mais des entreprises françaises et européennes sont aussi intéressées.

Olivier Klein : Courant mars, tout sera prêt.

Lepetitjournal.com : Quel est l’avantage pour les français d’ouvrir un compte à la BRED Cambodge ?

Guillaume Perdon : Le premier avantage est que les clients français pourront parler français avec des chargés de comptes individuels ou entreprises francophones. Ce qui facilitera toute compréhension technique. Ensuite, ils vont pouvoir réaliser des échanges d’argent, des transferts dans un sens ou dans l’autre à des prix réduits par rapport aux autres banques notamment sur les transferts Cambodge-France et France-Cambodge ce qui veut aussi dire que l’on va travailler avec la communauté cambodgienne en France. Troisième avantage, il y aura plus de rapidité dans les transactions si le transfert se fait entre la BRED Cambodge et la BRED Paris. Nous donnons la possibilité d’ouvrir un compte en France d’ici et nous nous chargerons de mettre nos clients en relation avec l’équipe internationale de la BRED.

Olivier Klein : C’est une banque en ligne mais avec de vrais chargés de clientèles qui suivent les clients qui ne sont pas forcément disponibles pour se déplacer en agence. Ils peuvent être traités par un chargé de clientèle attitré sans pour autant se déplacer. C’est ce qu’on appelle la « banque sans distance ». Certaines de ces personnes sont soit des français de l’étranger, des gens qui voyagent beaucoup, des gens qui n’ont pas le temps, de professions libérales, etc. Ça leur permet d’être dans une simplicité totale.

Guillaume Perdon : Le dernier avantage concerne ceux qui possèdent des biens immobiliers en France ou au Cambodge et qui pourront effectuer des crédits dans l’un ou l’autre de ces deux pays. Nous aurons la possibilité de mettre en commun toutes ces informations et ces prises de garanties d’un côté ou de l’autre pour permettre des financements en France ou au Cambodge.

Olivier Klein : Cet avantage est destiné aux particuliers et aux entreprises. Nous sommes une banque d’entreprises importante en France, nous serons également ici. Pour des entreprises qui seraient françaises ou européennes, il y a un avantage à retrouver notre même façon de travailler qu’en France.

Retrouvez l’inauguration de la BRED Cambodge en photos : https://www.youtube.com/watch?v=H-wPcRPbxs0

 

Cet article, publié dans La BRED, une banque engagée auprès de ses clients, La BRED, une banque engagée à l'international, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s